En résidence du 01 au 15 avril 2015

Il est une des figures les plus singulières et les plus précieuses du paysage chorégraphique contemporain. Tout au long de son parcours, Raimund Hoghe a toujours eu souci de redessiner de nouvelles lignes par-delà le canevas étouffant des images normées. Inlassable briseur de frontières, il développe une écriture à la fois minimale et bouleversante. À partir de gestes simples, il construit des jeux qui deviennent des cérémonies. En répétant les motifs et en les investissant d’une infinie humanité, il donne en partage une poésie qui transcende le réel. En résidence au CCNR, Raimund Hoghe travaillera à sa nouvelle création Songs for Takashi avec et pour le danseur Takashi Ueno. Il proposera au public une rencontre intitulée Jeter son corps dans la bataille au cours de laquelle il se racontera. Il évoquera son parcours, de Pina Bausch à son propre travail de créateur, son engagement et son art. Un témoignage immanquablement précieux et rare.

— Raimund Hoghe

Il est né à Wuppertal. Il a commencé sa carrière en écrivant pour l’hebdomadaire allemand Die Zeit. 
De 1980 à 1990, il a été le dramaturge de Pina Bausch au Tanztheater Wuppertal, ce qui a également donné matière à la publication de deux livres. 
Depuis 1989, il s’est attelé à l’écriture de ses propres pièces de théâtre qu’ont jouées divers acteurs et danseurs. 1992, début de sa collaboration avec Luca Giacomo Schulte qui est à ce jour son collaborateur artistique. 
C’est en 1994 qu’il monte en personne sur la scène pour son premier solo Meinwärts qui forme, avec Chambre séparée(1997) et Another Dream (2000), une trilogie sur le XXe siècle. 
En 1997, pour le compte de la WDR (la télévision ouest-allemande) il met en scène Der Buckel, un autoportrait long de soixante minutes. 
Ses livres ont été traduits en plusieurs langues et de nombreux pays d’Europe, ainsi que d’Amérique du Nord et du Sud, d’Asie et l’Australie, l’ont invité à présenter ses spectacles.