PlayBach
Pour revisiter l’oeuvre de Bach, Yuval Pick a imaginé une playlist à partir de ses oeuvres préférées du compositeur. 
Avec un Ipod, ils zappent d’un morceau à l’autre, créant leur propre espace sonore en temps réel. 
À partir de cet univers musical à la fois classique et radicalement post-moderne, Yuval Pick a composé une partition chorégraphique, née d’une exploration autour de la notion de poids : accompagner le poids de l’autre, c’est l’accueillir avec toute son histoire, négocier sans cesse, être transformé à son contact. 
La pièce tend à rendre visible ce mode de communication. Les signes d’une écoute sensible de l’autre, l’empreinte d’un langage commun qui émerge du rapport entre les interprètes. 

Hydre
Avec Hydre, une commande du Centre des Monuments Nationaux, Yuval Pick confronte sa danse à des lieux atypiques (monastères, abbayes, musées, espaces publics) et offre aux spectateurs l’opportunité de réorganiser sensoriellement le réel et de réarchitecturer les lieux investis.