En résidence du 18 juin au 20 juillet et du 8 octobre au 8 novembre 2012

Une pièce pour 2 danseuses, une poète et un compositeur autour de l’absurde tentative de trouver la trace d’une nature sauvage aux côtés de l’architecture dense et solide de Rillieux-la-Pape. Après avoir passé une partie de l’été et de l’automne a enregistrer et collecter les sons de Rillieux-la-Pape ou plus exactement du quartier du CCNR, Piotr Kurek a poursuivit son projet par un travail de collaboration et de partage entre danse, musique et poésie.
--
L’œil humain est doté d’un « point aveugle », une partie de la rétine. La plupart d’entre nous n’est pas au courant de l’existence de cette « tâche ». Avec un œil fermé, n’importe quel objet traversant ce point devient invisible. Notre champ visuel semble homogène à cause d’une illusion d’optique. Notre cerveau tente donc de combler l’espace vide avec les couleurs qui l’entourent.
Ce phénomène d’illusion est le point central de cette création.
Il s’agira ici, tout comme notre cerveau utilise des couleurs pour combler un espace vide, d’utiliser des sons imaginaires et des images stockées dans notre mémoire pour compléter notre vision première de Rillieux-la-Pape et ainsi faire apparaître ce qui peut être complètement inentendu ou inaperçu. 

— Piotr Kurek
Compositeur dont les principales inspirations sont la musique contemporaine et les prémisses de la musique électronique, Piotr Kurek collectionne toutes sortes de matériaux qui viennent enrichir ses compositions musicales. Il complète sa vaste bibliothèque, composée notamment de vinyls 78 tours introuvables ou de bandes sonores privées jamais diffusées, par des enregistrements de sons et d’ambiances sonores qu’il réalise lui-même à l’aide de différents outils. C’est en piochant dans cette palette d’éléments collectés que Piotr compose, décompose et transforme, jusqu’à fabriquer des œuvres musicales que l’on pourrait qualifier de tissages ou de collages sonores. Il a collaboré avec plusieurs compagnies de danse et de théâtre, des artistes et labels de musique, participé à de nombreux festivals en Allemagne, Pologne ou Hongrie, et a déjà été nominé pour plusieurs de ses œuvres.


M4m - M for Mobility
M4m est un programme de mobilité artistique lancé par les Pépinières européennes pour jeunes artistes, soutenu par la Commission européenne et mis en oeuvre par 7 cosignataires et 12 partenaires associés. Ce programme a pour ambition de favoriser les rencontres, l’échange et le travail en commun entre jeunes artistes et jeunes professionnels des métiers de la création et de la culture intervenant dans les différentes étapes de la production d’une oeuvre.
Partenaire de ce programme, le CCNR a choisi d’accueillir le musicien et compositeur polonais Piotr Kurek. Questionnant la spécificité du bâtiment du CCNR en lien avec son environnement humain et architectural, il a pour projet de récolter des enregistrements sonores en vue de produire une composition musicale que ses rencontres avec d’autres artistes locaux ne pourront qu’enrichir. Ce travail donnera lieu à une représentation publique dont le format est encore inconnu.