« J’aimerais que cette pièce se situe quelque part entre la comédie musicale, le micro-trottoir, le stand-up et le rituel d’exorcisme. » Olivia Grandville engage ici une relation particulière aux interprètes qu’elle invite à prendre la parole autant que corps. Une pièce d’hommes: un groupe de jeunes danseurs d’origines culturelles très diverses, d’une fluidité des genres pleinement incorporée, une multiplicité et une complexité de points de vue, incarnés dans les corps eux-mêmes, qu’elle souhaite questionner.