* titre provisoire
En résidence du 24 avril au 05 mai 2017

Qu’est ce qui fait tradition ? 
La tradition est-elle collective ou peut-elle être individuelle ? Doit-elle s’ancrer dans une ancestralité ou bien sa légitimité peut-elle être gagnée par une pratique moins âgée mais effrénée et transmise par une nouvelle génération ? 
Tandis que la danse du Khon issue de la culture thaïlandaise fait tradition pour Pichet Klunchun, la danse hip-hop, issue de la culture urbaine, fait elle aussi tradition pour Olé Khamchanla, tous deux négociants entre tradition et contemporanéité. Une rencontre comme un nouveau cycle créé ensemble, comme une négociation qui se trame, intransigeante et novatrice. 

Comment négocier avec ses origines et ses traditions avec lesquelles on ne peut divorcer pour parvenir à une nouvelle danse ? 
Du traditionnel au contemporain, quelle corporalité transforme l’originel, quel mouvement hybride les codes, quelle négociation permet de narrer une nouvelle histoire ? 
Pichet Klunchun et Olé Khamchanla, deux univers, deux traditions, une expérience commune de l’Asie, de ses danses et de leur modernisation. Ils explorent, négocient, questionnent leurs origines, ce qui aujourd’hui fait leur danse, seuls, à deux, en confrontation, et à l’unisson.
Matière première, matière mouvante, répétée, transformée, revisitée, la traditionnalité n’en sera que bouleversée. 

— Olé Khamchanla
Originaire du Laos, il découvre la danse hip-hop en 1990 puis se forme avec différentes danses (contemporaine, hip hop, capoeira, butô…). Petit à petit, il trouve son style, une manière de danser qui lui est propre et qui lui permet de s’affirmer sur la scène de la danse. Son travail artistique se développe ainsi à travers des créations chorégraphiques contemporaines mêlant danses hip-hop, traditionnelle d'Asie du sud-est, butô, et n'hésitant pas à expérimenter les croisements avec d'autres formes d'expression comme le théâtre, le chant, la peinture ou la vidéo. Des matières premières, un vocabulaire riche à la fois spécifique mais universel, qui lui permet d’interroger l’être humain, ses origines, ses inspirations, son parcours, ses interactions avec l’autre et ses propres questionnements. Olé Khamchanla développe son travail à travers la compagnie KHAM principalement, mais il est aussi sollicité par d'autres compagnies artistiques (danse, théâtre) comme chorégraphe et interprète, notamment en Asie : Theater Necessary Stage à Singapour, Fanglao dance company au Laos. 


+++ 
Masterclass avec Olé Khamchanla
30 avril 2017
en savoir +


Première : 30 + 31 janvier 2018 – Pôle Sud / CDC Strasbourg