En résidence du 02 au 13 janvier 2017
Résidence en écho au concours [re]connaissance 2015

Brother est une pièce en étroite relation avec la précédente création du chorégraphe Hu(r)mano. 
On y retrouve une recherche sur la généalogie et les similitudes qu’on retrouve d’une génération à une autre, des réminiscences présentes dans le corps et dans la danse d’aujourd’hui, spécifiquement la danse urbaine et collective. Grâce à un mimétisme constant entre les interprètes, ceux-ci développent un vocabulaire non-verbal qui se régénère et se transforme chez chacun à travers leur engagement personnel et des actions ouvertes, hors temps.
Des ponts entre le temps présent et le lointain émergent puis disparaissent.  

« 
Brother is a constant “bother”.»
Brother est un effort constant.  

La tentative d’un effort commun, un sentiment d’appartenance et d’affection, l’écho d’une force extérieure et par ailleurs une certaine fragilité due aux limites de l’humanité, sa perte.
Que cherchons-nous à travers la danse ?

Une très large réflexion à propos des procédés d’héritage, de mémoire, de codes, d’apprentissage et de transmission.

— Marco da Silva Ferreira    
Marco da Silva Ferreira fait partie des artistes en plein essor dans le paysage chorégraphique portugais, il a travaillé, en autre, avec André Mesquita, Hofesh Schechter, Sylvia Rijmer, Tiago Guedes et Victor Hugo Pontes avant de développer son propre travail. Hu(r)mano, sa seconde pièce a été récompensée pendant le « Best Young Portuguese Artist 2014 ».
Inspiré par un langage chorégraphique très urbain, il joue avec les tensions qui existent entre le « human me » et le « urban we ». Quatre corps forts et confiants, ensemble tout étant dans leurs individualités propres construisent des postures qui se transforment petit à petit vers des relations collectives d’une beauté surprenante. Oscillant entre l’isolement et le rapport à l’autre, ces quatre modestes êtres humains subissent plusieurs étapes de transformation.