En résidence du 18 au 29 mars 2013

« L'avenir est aux fantômes »
.
Cette phrase de Jacques Derrida est le point de départ de la nouvelle création de Magali Milian et Romuald Luydlin, les deux membres fondateurs de la compagnie La Zampa. 
Elle fait écho aux mots de l'écrivain de polars Caryl Férey à qui ils ont demandé de participer au processus de création : « Celui qui n'éveille aucun dormeur / Celui qui en compte des millions / Celui qui dort dans son corps / Celui qui repose entre les roches des grands fonds / Celui qui croit au nuage de poudre / Celui qui avale son bras / Celui qui ferme ses yeux le soir et fait tout rentrer dans la nuit . Une approche par petites touches pour évoquer l'effondrement et la disparition des corps effacés par la société (travailleurs précarisés, sans abris, marginaux...). 
Pas d'évocation directe qui rapprocherait la création d'une fiction sociale, mais une manière propre à La Zampa de suggérer, de laisser entrevoir... Quoi ? Une menace, diffuse et sourde, impalpable, qui court souterrainement en ces temps troublés. 

— Magali Milian suit les formations du conservatoire d'Avignon puis du CNDC d’Angers. Romuald Luydlin, se forme au Butô avec Sumako Koseki et au théâtre Nô avec maître Kano. Ensemble, ils pratiquent l'aïkido et cultivent différentes approches du corps. Ils fondent la compagnie La Zampa où ils sont tous deux chorégraphes et interprètes.
Depuis 2000, ils abordent différents formats (petites formes, pièces de groupe, court métrage, performances). En 2005 avec le projet Dans le Collimateur, commande de DSN-Dieppe Scène Nationale, ils précisent leur lien avec la musique. De cette expérience est née une collaboration qui se poursuit avec le GMEA/Albi-Tarn, Centre National de Création Musicale. Certaines de leurs pièces (La Tombe du Plongeur, Call me Sand, Dream on track1) sont présentées sur des scènes de musiques actuelles, occasions de se frotter à de nouveaux cadres scéniques.
Ils réalisent différentes performances avec le collectif Red Sniper (Patrick Codenys, musicien, fondateur du groupe Front242 et collaborateur de la Cie depuis 2005, et Kendell Geers, plasticien). Ils sont interprètes de Crash(s) ! Variation, création de Bruno Geslin.
En 2010, la rencontre avec le guitariste Marc Sens et la rappeuse Casey, signe un tournant dans leur écriture. Requiem, pièce construite par étapes successives, prend ses racines entre contextes et sites inédits : piscine désaffectée, grotte préhistorique, quai de chargement, chapelle...
En 2012, ils rejoignent le collectif d'auteurs les Habits Noirs (Caryl Férey, Jean-Bernard Pouy) pour la création Dégradés.
Cette même année dans le cadre du projet Modul-dance soutenu par l'Union Européenne et mis en place par EDN (European Dancehouse Network), ils créent Spekies, pièce pour un danseur et un guitariste.