En résidence du 11 au 22 février et du 20 au 27 mars 2013

sexe symbole pour approfondir le sens du terme
L’origine du mot sexe (sexus, secare) c’est la division, la première catégorisation binaire du langage, le début de la hiérarchie d’une chose par rapport à l’autre. Le symbole est une union. Il a pour fonction de construire un pont entre un objet et des représentations.
Il nous a semblé évident de réunir l'étude des sensations de nos corps et l'étude de l’expression de nos corps. Nous nous sommes placés à la fois comme observateur et acteur de nous-mêmes. Puisque nous ne sommes pas soit des corps soit des individus, nous avons tenté d'approcher en même temps matérialité, sensation et émotion. Nous faisons bouger nos corps jusqu'à ce que ce soit eux qui nous fassent bouger.
sexe symbole se plaît à ne pas différencier le corps et soi, la sensation et l’expression, l’origine et la fin. 
D'ailleurs, qu'est-ce qui est arrivé en premier : l'oeuf ou la poule ?

« Pétrir la terre, creuser un trou ce sont des activités aussi originelles que l’étreinte, que le coït : on se trompe en y voyant seulement des symboles sexuels ; le trou, le visqueux, l’entaille, la dureté, l’intégrité sont des réalités premières ; l’intérêt que l’homme leur porte n’est pas dicté par la libido mais plutôt la libido sera colorée par la manière dont elles se sont découvertes à lui. » S. de Beauvoir