Première française
15 mai - Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole dans le cadre de l'exposition "I am The Single Work" de Hassan Sharif

2021

15 mai - Première Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole
26 janvier - Sortie de résidence au MAC Lyonà l'occasion de l'exposition L'homme aux milles natures, d'Edi Dubien
Du 28 septembre au 4 octobre - 
Chapelle De La Buissière à Rillieux-la-Pape, 
dans le cadre de la Biennale Hors Norme et des Journées Européennes du Patrimoine


Une création en temps réel qui articule un solo à différents espaces expositifs en dialogue avec les œuvres de plusieurs artistes

Kairos est ce petit dieu grec ailé qui, parfois, passe furtivement à proximité de nos existences. On peut ne pas le voir, on peut le voir et ne rien faire, on peut le voir et l’attraper d’un geste vif par les cheveux, « saisir l’occasion aux cheveux ». Le « kairos » grec offre ce « moment opportun » qui ouvre du possible parmi la linéarité uniforme du temps chronologique. Le désir subjectif et le hasard objectif s’y rencontrent.

Dans le domaine de la danse, la notion de « kairos » fait immédiatement penser à l’improvisation, avec tout ce qu’elle implique aussi, en amont, de répétitions, de préparations, d’apprentissages.  Et c’est l’une des plus fidèles danseuses de Yuval Pick, Madoka Kobayashi, qui s’aventure et aventure l’univers du chorégraphe à une rencontre « performée » avec le champ des arts plastiques. Deux disciplines de l’espace et du silence qui osent dialoguer ensemble sous l’égide de l’instant et de l’improvisation !

Au musée, la danse fait tomber le quatrième mur, trouve de nouvelles proximités avec les spectateurs, explore d’autres configurations spatiales et architecturales. Les lignes, les volumes, les espacements du lieu d’exposition sont les premiers éléments importants pour le dialogue des arts avec la danse de Yuval Pick. Puis, ce seront avec les œuvres elles-mêmes que la danse pourra entrer en résonance. Ce qu’explore de manière plus originale et plus spécifique la performance de Madoka Kobayashi c’est l’idée de processus : la création, la vie, le mouvement comme processus en devenir, et, en droit, jamais « arrêtés » ni « terminés ». C’est en étant particulièrement sensible à cela que Yuval Pick entremêle danse, vie et art.

Kairos est une performance qui s’adapte à des œuvres différentes et à des lieux d’exposition différents. En amont de la performance, Yuval Pick livre à sa danseuse un canevas d’actions à partir duquel, elle pourra elle-même improviser, trouver le « kairos » entre la respiration de la danse du chorégraphe et la qualité sensible des œuvres en présence (leurs formes, leurs émotions, leurs significations...). Le moment-mouvement opportun de Madoka Kobayashi s’invente à la croisée de trois « lignes de vie » : celles des œuvres plastiques, des directions chorégraphiques, et d’une vie d’âme et de chair singulière. L’idéal visé étant que chacune s’intensifie des deux autres.

Agenda des tournées

2021
15 mai - Première Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole
26 janvier - Sortie de résidence au MAC Lyoà l'occasion de l'exposition L'homme aux milles natures, d'Edi Dubien

Dates reportées, précisions à venir : 
Musée des beaux-arts de Rennes dans le cadre d’une saison américaine en France et du Festival Waterproof
Festival d’Art de Shekou (Chine) 

2020
16 octobre - Sortie de résidence au FRAC Franche-Comté / Cité des arts, Besançon, dans le cadre de l'exposition "Rose Gold"11 décembre - 
11 décembre - Sortie de résidence au MAC Lyon à l'occasion de l'exposition "L'homme aux milles natures" d'Edi Dubien