En résidence du 2 au 11 janvier 2013

Gaetano Battezzato envisage cette nouvelle création intitulée Voix Off comme un autoportrait. L'occasion pour lui de convoquer ses vingt cinq ans de carrière en y mêlant ses souvenirs d'enfance, sa rencontre avec la danse, les influences qui ont déterminé son engagement. Un solo qui dit l'absolue impossibilité de se fixer soi même dans une identité figée. Car comme le dit Paul Valéry à propos de Stendhal : « Qui se confesse ment et fuit le véritable vrai, lequel est nul, ou informe, et en général indistinct ». Gaetano Battezzato s'emploie ainsi à jouer avec humour et talent sur les limites qui séparent fiction et réalité, mensonge et vérité. Un autoportrait en mouvement composé de multiples élans, de contractions, de retours, de torsions.

— Gaetano Battezzato
Il découvre la danse et le théâtre alors qu'il est encore étudiant en Architecture et en Sculpture à l'Ecole des Beaux Arts de Catane. A la suite de ses études, il décide d'aller se former plus avant à Rome, Londres, Essen et New York où il se forme plus particulièrement à la danse contemporaine, à l’acrobatie, au ballet et au taï chi chuan. Il fonde en 1984 le Groupe Efesto avec Donatella Capraro et Marcello Parisi, metteur en scène et anthropologue. Suivent plus de 20 productions, pièces chorégraphiques et opéras, au cours desquelles Gaetano Battezzato s'impose comme l'un des interprètes les plus en vue de la nouvelle danse italienne. En 1994, il fonde une nouvelle compagnie avec Marina Blandini, la Compagnie Teatri del vento. Ils entreprennent ensemble une longue recherche sur le rapport entre la danse et l’image qui donne naissance à une vingtaine de créations dont L’Acqua la Pietra, Métamorphoses, Zoo, Le jardin des délices, Festa, Open the Door and See et Nyx. Depuis 2007, Gaetano Battezzato signe en son nom une dizaine de créations (Hanami, Keep in out et Just to relax on the river...).