Flowers crack concrete, la pièce du projet Passerelles 2018 est née de la volonté de faire se rapprocher des jeunes de nationalités, de religions, de cultures et de pays différents, qui partagent tous une même passion, la danse.  
Les jeunes français du groupe Danser Sans Frontières de Rillieux-la-Pape, et les jeunes israéliens et palestiniens, du groupe Gsharim / Jusour, se sont réunis pour réaliser ensemble une création chorégraphique sous la direction de Yuval Pick, chorégraphe et directeur du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape.  
Le projet Passerelles a débuté en février 2018 en France et en Israël, et a trouvé son accomplissement à Haïfa en Israël en juillet et à Lyon en septembre 2018 lors de la présentation de la création de la pièce dans le cadre de la 18ème Biennale de la Danse et des Journées Européennes du Patrimoine. Ce projet faisait partie de la saison croisée France-Israël 2018.  

Depuis, la pièce chorégraphique Flowers crack concrete devient un projet participatif. Le CCNR a décidé de poursuivre ce projet en le transmettant à d’autres individus, de tout âge et de toute origine, pratiquant ou non la danse. Une création participative in situ avec des danseurs amateurs de tout horizon pour questionner autrement notre appartenance au groupe, afin que notre espace commun se présente tel un lieu où convergent nos différences.  

Flowers crack concrete au Lycée Georges Lamarque de Rillieux-la-Pape
Suite à la résidence au Lycée George Lamarque en septembre 2018, la transmission de la pièce a été proposée à deux classes de l’établissement, les 1ère Bac pro Tapissier et les 1ère année Brevet des Métiers d’Art. 25h d’ateliers en mars 2019 avec 21 élèves et 4 professeurs – transmission par Jérôme Oussou du groupe Danser Sans Frontières.  
Maison d’arrêt de Corbas
Ce projet en direction des détenu(e)s débute en 2016 en étroite concertation avec les partenaires du CCNR. Un programme d’actions artistiques de danse est mis en place en tenant compte de la réalité et de la spécificité de la maison d’arrêt de Corbas. Plusieurs pièces et ateliers ont été mis en place permettant de premières mises en mouvement. En 2018, le film Passerelles en lien avec plusieurs ateliers, a été diffusé aux détenus hommes (10) et en fin d’année 2018 les détenues femmes (11) ont participé à la transmission de la pièce Flowers crack concrete avec les danseurs de Danser Sans Frontières.    
Fcc auprès des amateurs
Transmission de la pièce Flowers crack concrete à un groupe de 25 amateurs.Pièce présentée lors du festival Cocotte le 22 juin 2019 sur le parvis du CCNR et le 6 juillet 2019 lors du festival « Dialogues en humanité » au Parc de la Tête d’Or.    
En 2020 la transmission continue…  
Collège La Tourette, Lyon 1er - 30h d’ateliers avec 20 élèves d’UPE2A.Transmission de la pièce Flowers crack concrete du projet Passerelles, à des élèves d’UPE2A par Sofiane Distante du groupe Danser Sans Frontières. Ce projet artistique fédérateur accompagne les élèves allophones au sein de l'établissement où le dispositif est implanté. L’objectif est de s’investir pleinement dans ce nouvel espace de leur scolarité afin de s'épanouir tant comme individus qu'au sein du groupe.

"Je cherche à inventer avec les gens un nouveau folklore, une danse qui les rassemble, qui reflète leur individualités. Nous avons créé un langage du mouvement qui permet de sentir immédiatement la puissance de l'unisson. Le groupe, constamment transformé, se crée par une propagation en temps réel, alors que simultanément chaque individu émerge de l'ensemble par ses originalités.
Flowers crack concrete révèle notre capacité à franchir les lignes qui nous semblent imposées et à inventer un espace partagé incluant les singularités de chacun. Cette création invite à aller vers l’inconnu, vers celui qui n’est pas moi, en transcendant les frontières qui nous séparent par la danse et la rencontre."  Yuval Pick  

Le film documentaire Passerelles 2018 retrace ce projet