Inauguration au CCNR le mardi 16 décembre 2014 à 18h 

Par-delà le nom, la topologie et l’architecture, une ville est constituée par ceux qui la vivent. Ce sont les corps en leur présence, le mouvement des êtres qui innervent les artères d’une cité.
Sans eux, la ville n’est qu’un organisme calcifié par l’abandon, un fantôme. Or Rillieux-la-Pape est énergisante et le Centre Chorégraphique National à son échelle et à son endroit participe à cette dynamique.
C’est précisément cette vitalité que Yuval Pick a invité Sébastien Erôme à révéler. L’image aura pour ambition de dévoiler le mouvement des êtres. 
Jamais iconisée ni banalisée, elle posera l’équation des corps quotidiens ou entraînés se mouvant dans un environ à la fois minéral et végétal. Une série d’images pour donner à voir le vif de la ville.

— Sébastien Erôme 
Il est né en 1973 à Lyon. Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie, il s’installe en Egypte et débute en photographiant les fouilles du phare d’Alexandrie, préambule à une carrière de photo-journaliste. En 2000, il intègre l’agence Editing. Photographe régulier du quotidien Libération, il collabore également avec la presse française et internationale. Son travail sur les tribunaux populaires rwandais est récompensé au Festival du scoop d’Angers en 2002. Depuis 2008, son approche de la photographie s’est éloignée de l’actualité et du photo-journalisme pour devenir plus documentaire et plus littéraire, puisant à la fois dans la réalité et la fiction.
www.sebastien-erome.com


LA VIE DES PHOTOS APRÈS L'EXPOSITION :

— Sept photos vont être exposées à Ditzingen en Allemagne
(ville jumelée avec Rillieux-la-Pape) du 11 septembre au 09 octobre 2015. 

— Trois photos sur lesquelles apparaissent des lycéennes ont été données au lycée Albert Camus de Rillieux-la-Pape et 3 photos vont être données à la MJC Ô Totem de Rillieux-la-Pape.

— Les autres vont restées au CCNR.