En résidence du 18 au 29 mai 2015
Programme "Matières premières" en résonance au projet ECUMe

De retour à Madagascar après la formation de danse ECUMe qu’il a suivi sur l’Île de la Réunion, Anjara regarde les photos de son village d’enfance qu’il a quitté pour la danse : Ambohimangidy qui signifie en Malagasy Village amer.
À travers ces paysages et ce qu’ils évoquent comme souvenirs, Anjara veut parler dans ce solo de la relation forte qui existe entre un aîné et son cadet et de la façon dont cela a construit l’homme qu’il est aujourd’hui. Rattrapant des instants de son passé, se saisissant d’une image, d’un détail ou bien d’une comptine qui raconte comment se sont séparés les cinq doigts d’une main et qui pour lui parle de la famille, Anjara décide de transposer sa mythologie personnelle sur la scène.

— Anjara Rasamiarison
Danseur, chorégraphe et percussionniste âgé de 27 ans, Anjara vit à Ivato (Madagascar). Il commence la danse en 2004 alors qu’il enseigne la percussion et décide de créer sa compagnie en 2005. 
Il présente ses créations lors de divers événements à Madagascar tout en y enseignant la danse. 
En 2012 il participe au projet ECUMe, une formation pour jeunes chorégraphes de l’Océan indien et rencontre ainsi Yuval Pick. 
En 2014, Yuval Pick l’invite en résidence de création au CCNR.



Programme Matières premières au CCNR

en savoir +

Le projet ECUMe
Imaginé en 2012 par les TEAT Champ Fleuri | TEAT Plein Air pour soutenir la jeune création dans l’Océan Indien, le programme ECUMe a permis à 10 jeunes chorégraphes de suivre une formation de 3 ans. Yuval Pick les a accompagné tout au long de ce parcours. 
en savoir +