La nuit, nos autres met en jeu la notion d’identité et construit au plateau une expérience gestuelle et plastique autour de la représentation, de la figuration et de la métamorphose de soi. Un rituel, une pratique du portrait lié ici au polymorphisme.  Comment interroger et faire transparaître la pluralité d’identités qui habitent notre corps? Quels sont les gestes, actes et états de corps révélateurs de ce phénomène? Le plateau, baignant dans des atmosphères crépusculaires et nocturnes, sera investi par trois interprètes, trois parcours physiques qui parfois fusionneront et parfois se démultiplieront, de façon à tisser trois portraits, en forme de "triptyque" qui permettra la mise en relation des trois performeurs.  Description  httpssslgstaticcomuiv1iconsmailimagescleardotgifAlors que pour ma précédente pièce, Le jour de la bête, l’utopie résidait dans la puissance du groupe, de l’ensemble, du commun, La nuit, nos autres évoque plutôt la force de ce corps qui se célèbre et qui se libère en fabriquant plein d’autres corps, qui devient pluriel, ce corps qui se transfigure.


 Aina Alegre
Chorégraphe, danseuse et comédienne Aina Alegre se forme à Barcelone puis au CNDC d’Angers, sous la direction d’Emmanuelle Huynh. Elle pense la création chorégraphique comme un terrain pour réinventer le corps, et s’intéresse à des cultures et des pratiques corporelles très différentes, entendues comme autant de représentations sociales et historiques, les questionne et les traduit en une expérience physique et chorégraphique. Après NO SE TRATA DE UN DESNUDO MITOLOGICO en 2012, DELICES en 2015 et LE JOUR DE LA BÊTE en 2017, elle présentera LA NUIT, NOS AUTRES à partir de juin 2019. Aina, est également interprète pour des chorégraphes et metteurs en scène  (Vincent Thomasset, Guillaume Vincent, Herman Diephuis, Lorenzo di Angelis, Fabrice Lambert, David Wampach, Vincent Macaigne, …).