Artistic collaborators

Michel Raskine - Regard extérieur

Michel Raskine - Regard extérieur

Michel Raskine est né en 1951 à Paris. Depuis janvier 1995, il dirige le Théâtre du Point du Jour, avec André Guittier. Il a joué dans des mises en scène d’Agathe Alexis et Alain Alexis Barsacq, Anne Alvaro, Michel Berto, Antoine Bourseiller, Gilles Chavassieux, Jean-Christian Grinevald, Petrika Ionesco, Joël Jouanneau... De 1973 à 1978, il est assistant de Roger Planchon pour Par dessus bord de Michel Vinaver, Le Tartuffe de Molière, Le Cochon noir et Gilles de Rais de Roger Planchon... De 1982 à 1986, il travaille avec Gildas Bourdet et l’équipe des comédiens de la Salamandre à Lille. Il joue dans Les Bas-fonds de Gorki, Une station-service et Les Crachats de la lune de Gildas Bourdet, Casimir et Caroline d’Horvath, Cacodémon Roi de Bernard Chartreux. Au cinéma, il joue dans Histoire de Paul de René Féret, Félicité de Christine Pascal, La lectrice, Aux petits bonheurs et Un fil à la patte de Michel Deville, Jeanne et le garçon formidable de Olivier Ducastel et Jacques Martineau. Dans le domaine du théâtre lyrique, il assiste Gildas Bourdet et Alain Milianti pour la mise en scène de La Finta giardiniera de Mozart, au Festival d’Aix-en-Provence (1984). Avec Albert Herring de Benjamin Britten, présenté en mai 2000 à l’Opéra national de Lyon, il réalise sa première mise en scène d’opéra (direction musicale de Laurent Gay). En 2003, il met en scène Otello de Giuseppe Verdi (direction musicale de Ivan Fischer), toujours à l’Opéra de Lyon. Parmi sa trentaine de mises en scène, on retrouve: Max Gericke ou pareille au même de Manfred Karge en 1984, Huis clos de Jean-Paul Sartre en 1991, L’Épidémie et Un rat qui passe d’Agota Kristof en 1993, La Femme à barbe de Manfred Karge en 1995, L’Amante anglaise de Marguerite Duras en 1996, Chambres d’amour d’Arthur Adamov en 1997, Théâtres d’Olivier Py et La Maison d’os de Roland Dubillard (Ensatt) en 1998, L’Affaire Ducreux de Robert Pinget en 1999, Au but de Thomas Bernhard en 2000, Barbe bleue, espoir des femmes de Dea Loher en 2001, Elle est là et c’est beau de Nathalie Sarraute en 2002, Atteintes à sa vie de Martin Crimp (Ensatt) en 2004, Mère & fils, comédie nocturne de Joël Jouanneau en 2005, Périclès, prince de Tyr de William Shakespeare (Nuits de Fourvière) en 2006, Me zo gwin ha te zo dour ou Quoi être maintenant ? de Marie Dilasser (Comédie de Valence) en 2007, Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce (Comédie-Française) et Le Fou et sa femme, ce soir... de Botho Strauss (Ensatt) en 2008, Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux en 2009.